équipages dans la tourmente

 

E.O.A. mitrailleur


Mort pour la France le 9 septembre 1939 à bord du Bloch 200 n° 163, abattu par la 3./JG 53 à Saint-Ingbert (Allemagne)



Jean Chareire


Jean Jacques Henri CHAREIRE est né le 23 avril 1912 à PARIS (XVIe), de Raymond Elysée CHAREIRE et de Marguerite Sophie JULIEN.


Engagé volontaire pour 18 mois le 22 octobre 1932 à Poitiers au titre du 5e Régiment de Cuirassiers, où il est incorporé le 24 octobre.


Nommé brigadier le 15 avril 1933, brigadier-chef le 24 octobre 1933.


Rengagé pour 6 mois il est renvoyé dans ses foyers le 22 octobre 1934, date à laquelle il est nommé sergent dans la réserve.


Le 26 avril 1935 se rengage pour trois ans au titre de la Base aérienne N°122 en qualité de caporal-chef pilote.


Nommé sergent le 26 novembre 1935.


Passe à la Base aérienne d’Orléans (22e escadre) le 21 décembre 1936.

Passe au Bataillon de l’Air n°109 à Tours le 23 avril 1937



Marié le 3 juillet 1937 à Mainvilliers (28300) avec Paulette Henriette Armande HERVE, née le 8 avril 1918 à Mainvilliers (décédée en 1992).


à cette date était domicilié à Saint-Symphorien (37) et était sergent mitrailleur à la 31e escadre aérienne.


Admissible sur concours le 1er juillet 1939 à l’Ecole Militaire de l’Air pour y suivre les cours de sous-officiers élèves officiers (JO du 8 juillet 1939 p. 8697).


Nommé Sergent-Chef mitrailleur à compter du 1er juillet 1939 (JO du 16 juillet 1939 p. 9076).




Par décision ministérielle

très gentil, le cœur sur la main, intelligent, avait fait des études d’architecture

protestant

aimait rire, sourire,beaucoup d’humour, aimait la vie et la justice, droit, aimait les autres aimé de tous, issu d’une famille aristocratique du côté de

respectueux des uns et des autres

merveilleux dessinateur


christine Chareire

faisait partie des SAS en Algérie

s’est mariée avec un officier de l’armée de l’air Beaudoin Massicot, veuve Lt Colonel Massicot promo 1960 Ferrandeau


Alain Massicot promo 1958 beau-frère


j’ai compris maman en tremblant


il savait qu’il ne reviendrai t pas il  a déclaré à sa femme :

«je pars au casse-pipe»





Les restes de Jean CHAREIRE sont inhumés à Mainvilliers dans la concession de

et à désaignes ardèche


sa fille née



Sa mémoire est perpétuée sur le monument aux morts 1939-45 de MAINVILLIERS (28300),


mais le 13 mars 2009, la commune n’avait plus aucune information sur cet homme...