équipages dans la tourmente

 

lieutenant pilote-observateur



Mort pour la France

le 27 juillet 1944 en service aérien commandé à Kasba Tadla (Maroc)

Jacques Colle

Jacques Michel Colle


Né le 10 juin 1910 à Champigneulles (54250)


L’élève officier de réserve Jacques Colle ayant satisfait aux examens de fin de cours d’élèves officiers de réserve de l’aéronautique, est nommé par décret du 31 mars 1932 sous-lieutenant de réserve et est affecté par décision ministérielle du même jour au 21e Régiment d’aviation (JO du 2 avril 1932 p. 3526).


Par décret du 3 décembre 1936, Jacques Colle, ex-sous-lieutenant de réserve démissionaire, est réintégré dans le cadre navigant des officiers de réserve de l’air, avec le grade de sous-lieutenant, à dater du 6 décembre 1936, pour prendre rang du 20 mars 1936. Par décision ministérielle du même jour Jacques Colle est admis à servir en situation d’activité pour un an et est affecté à la 31e escadre aérienne. (JO du 5/12/1936 p/ 12563).


Brevet de pilote de tourisme (1er degré) homologué le 1er mai 1937 sous le n° 7511;


Breveté pilote militaire n° 26123, le 06/10/1937, à la BA 109 de Tours. Il était alors S/Lt


Par décret du 6 avril 1938 est nommé Lieutenant de réserve (rang du 16 avril 1938) et maintenu dans son affectation (JO du 8/4/1938 p. 4196).


Le 7 janvier 1939 le Lt Colle convoie le Bloch 200 n° 18 depuis Tours jusqu’à Blida, qu’il n’atteindra que le 27 janvier, son avion ayant été retardé par une panne moteur occasionnant un atterrissage en campagne à Lézignan (cliquer ici pour le récit de cet incident).


En septembre 1939 Jacques Colle effectue comme commandant d’avion des missions photo de jour sur LeO 451 ainsi qu’une mission de reconnaissance de nuit sur Bloch 200, mission qui lui vaudra sa première Croix de Guerre.


Affecté à la 51e escadre le 1er janvier 1940.


Par décret du 20 avril 1940, pris en application du décret-loi du 29 novembre 1939, le lieutenant de réserve Jacques Colle est admis dans les cadres actifs de l’armée de l’air avec le grade de S/Lt à titre définitif (cadre navigant) pour prendre rang le 15 mars 1940 (JO du 21 avril 1940 p.2911).


Par décret du 20 avril 1940 le S/Lt Jacques Colle est promu dans l’armée de l’air (active) au grade de lieutenant à titre temporaire pour prendre rang le 15 mars 1940 (JO du 21 avril 1940 p.2912).


citation 1939 ordre de l’escadre (homologuée 5e liste JO 28/10/1941 p.4676)


En mai 1940 il est descendu et fait prisonnier au cours d’une mission d’assaut.


Nommé Chevalier de la Légion d’Honneur par décret du 25 mars 1943.


Tué le 27 juillet 1944 en service aérien commandé à Kasba Tadla (Maroc) sur le Morane 230 Et2 n° 56 (son passager, le soldat mécanicien Albert RAYMOND, étant grièvement blessé).