équipages dans la tourmente

 

Sergent radio-navigant


Mort pour la France le 31 mai 1940 en combat aérien à bord du LeO 451 n° 29, descendu par le III./JG 53 au Caule Sainte Beuve



Pierre Dauge

Né le 1er mars 1917 à Saint-Mathieu (Haute-Vienne)


fils de M. et Mme François Dauge demeurant à La Besse à Saint-Mathieu (Vienne).




31 décembre 1939, mise en route sur Toulouse (B.A. 101) des sergents pilotes Bougault, Terrien (rentreront le 10 janvier), et Cougnenc du GB I/31 et des sergents radios Hector Audren et Pierre Dauge (rentreront le 10 janvier), du sergent pilote Roland Fétiveau (rentrera le 13 février), et de l’aviateur de 2e classe Julien Seignouret du GB II/31 (rentrera le 1er avril) admis au peloton préparatoire des E.O.R.


Lettre à son frère Maurice du 27 mai 1940


...

“Si tu voyais avec quel courage (qui touche souvent à l’héroïsme) tous nos équipages partent et se battent mais hélas certains ne reviennent pas. En temps de paix on ne s’occupait guère de notre aviation de bombardement, on ne voyait pas l’intérêt qu’elle pourrait avoir dans une guerre, mais depuis quelques jours les yeux se sont ouverts, et on s’est aperçu qu’elle jouait un rôle primordial dans la bataille (on peut en avoir un petit aperçu dans les communiqués). Notre escadre n’a pas été épargnée non plus, et elle a eu de nombreuses pertes. Enfin espérons que des jours meilleurs viendront et que le peuple français retrouvera la prospérité”

...

photo: Denis Gaucher

Monument aux Morts de Saint-Mathieu