équipages dans la tourmente

 

Sergent-Chef pilote


Mort pour la France le 17 mai 1940, à bord du LeO 451 n° 122 abattu par la 2./JG 2 à Esqueheries, se sacrifiant en restant jusqu’au bout aux commandes de son avion pour permettre son évacuation par les trois autres membres de l’équipage

Gérard Gombert



Breveté pilote militaire à l’école de Bourges le 7 mars 1936 sous le n° 24927, comme aviateur de 2e classe.

Nommé Sergent le 30 mai 1936

libérable le 19 septembre 1938