équipages dans la tourmente

 

Sous-Lieutenant observateur


Mort pour la France le 8 novembre 1939 à bord du Bloch 200 n° 162, abattu par la Flak à Kollerinsel (Brühl)

Marcel Guisset

Marcel Jacques Joseph Guisset est né le 11 février 1915 à Saint Laurent de Cerdans (66260), fils de Joseph Jacques Ernest Guisset, menuisier, et de Rose Marie Colombe Diumenjo, couturière, son épouse.


Son père, sapeur au 2e Régiment du Génie, est mort pour la France le 26 juin 1916 à Beauséjour (51).


Pupille de la nation par jugement du 19 septembre 1918 du Tribunal civil de Céret.


Sa mère se remarie avec Joseph Arquer, commis principal des Douanes, 17 rue de Provence à Casablanca.


Recrutement de Casablanca, matricule 041, classe 1935.


Incorporé en octobre 1937 au bataillon de l’air 127, centre école d’Avord.


Obtient sur concours à compter du 20 avril 1938 le titre d’élève officier de réserve ; classé 59e sur 99 (JO 24 avril 1938 p. 4754)


L’aspirant Marcel Guisset est nommé Sous-lieutenant de réserve à compter du 10 avril 1939 par décret du 13 avril 1939 (JO du 19 avril 1939 p. 5016).


Marcel Guisset est affecté comme observateur à la 3e escadrille (BR 226) du GB II/31.



Le 11 juillet 1939 à la suite d’un entraînement au vol de groupe en vue du défilé du 14 juillet, l’avion Bloch 200 n°67 commandé par le sous-lieutenant Guisset est accidenté à l’atterrissage. Le sang-froid de l’équipage vaudra à chacun de ses membres une citation individuelle à l’ordre de la 3e Région aérienne  :


Cliquer ici pour lire le récit détaillé de l’accident


Le 30 septembre 1939 il accomplit une mission de reconnaissance de nuit sur l’Allemagne sur Bloch 200.


Mi-octobre 1939 il est affecté à la 2e escadrille du GB I/31.


Dans la nuit du 7 au 8 novembre 1939 il part comme navigateur du S/Lt Bertaux pour une nouvelle reconnaissance de nuit, dont il ne reviendra pas, son avion étant abattu par la DCA allemande près de Brühl.


Les restes de Marcel Guisset sont inhumés dans la Nécropole nationale «Le Pétant» à Montauville ( Meurthe-et-Moselle), carré 1939-45 E, tombe n°3.

Chevalier de la Légion d’honneur

à titre posthume.



Guisset (Marcel-Jacques-Joseph), sous-lieutenant  (réserve) du groupe d’aviation de bombardement 1/31  :


officier d’un allant et d’un sang-froid remarquables, a effectué plusieurs reconnaissances sur les territoires rhénans, dans des secteurs particulièrement défendus par la D.C.A. ennnemie. A trouvé une mort glorieuse, le 8 novembre 1939, dans l’accomplissement d’une mission de nuit à Mannheim-Kollerinsel.



Décret du 29 septembre 1941 (JO du 11 octobre 1941 p. 4397).