équipages dans la tourmente

 

Adjudant radio-navigant


Mort pour la France le 8 juin 1940, vers 0h15, noyé en mer après avoir sauté en parachute du LeO 451 n° 3006, désemparé au large des Sables d’Olonne.


25 ans, marié.

Marcel Olivères


Marcel Joseph Paul Olivères


Né à Cherbourg (Manche), 51 rue des Carrières, le 1er avril 1915, fils de Joseph, Paul, Narcisse Olivères et de Blanche Bigard, son épouse.

Marié le 15 décembre 1936 à Paris (15e) à Yvonne Eugénie Suffrin-Hébert .


Le 15 mars 1937 est détaché pour un stage à Orléans avec la 22e escadre.


En permission du 22 au 24 avril 1937, du 2 au 17 août 1937, du 20 septembre au 8 octobre 1937, du 13 novembre au 26 décembre 1937, du 7 au 15 février 1938.


Le 28 mars 1938 est détaché à Reims pour participer à des essais de poste radio sur Bloch 200.


Le 8 septembre 1938 rejoint l’escadrille 1/51 de retour d’un détachement à la SIF à Issy.


Le 24 octobre 1938, le sergent Olivères quitte la 1re escadrille du I/51 et est affecté à la 2e escadrille du même groupe.



Son corps a été trouvé en mer le 8 juin 1940 vers quatre heures, et ramené au port des Sables d’Olonne par le bateau de pêche « Caprice du Printemps » (LS 1400), patron Bricqueville Désiré.


Inhumé initialement aux Sables d’Olonne puis à la nécropole nationale de Sainte-Anne-d’Auray (56), carré 7, rang 8, tombe individuelle n° 981.


Contact :

Direction Interdépartementale chargée des anciens combattants

Cité administrative

Boulevard de la Liberté

35021 RENNES CEDEX

Téléphone : 02 99 78 15 15

Télécopie : 02 99 78 20 76

Email : diacrennessepultures@sga.defense.gouv.fr



Son nom est inscrit sur le monument aux morts des Sables d’Olonne.