équipages dans la tourmente

 

Lieutenant pilote observateur


Mort pour la France

le 6 octobre 1942 aux commandes du LeO 451 n° 304 victime d’un incident mécanique au décollage d’Istres lors d’un vol de nuit

Charles Zimmermann


Affecté à Istres au GB I/31 le 29 août 1940, le Lieutenant Charles Edmond Zimmermann y est alors le plus expérimenté des pilotes de l’unité, totalisant plus de 3000 heures de vol, chiffre exceptionnel à l’époque.


Issu du rang, pilote militaire depuis 1921, il a volé dans les cieux les plus divers, ayant notamment passé plus de 3 années en Indochine au sein de l’escadrille n°2.


Pendant la campagne de France le Lieutenant Zimmermann a combattu au sein du GB I/11, équipé pour partie de vieux Bloch 210 et de LeO 451.


Dans la nuit du 15 au 16 juin 1940 notamment, le Lieutenant Charles Zimmermann a effectué avec succès le bombardement, aux commandes du Bloch 210 n°231, du terrain d’aviation italien de Novi-Ligure.


Le 24 avril 1941 lors d’une prise d’armes à Istres la Légion d’honneur est remise au Lieutenant Charles Zimmermann.


Avec le GB I/31 le Lieutenant Charles Zimmermann participe à toute la Campagne de Syrie, méritant :


-  avec son équipage la citation suivante à l’ordre de l’armée aérienne (JO du 26 octobre 1941 p. 4661):


. Lieutenant Zimmermann (Charles), commandant d'avion ;

. Adjudant Demery (Jean), pilote ;

. Sergent-Chef Gaudry (Pierre), radio ;

. Sergent Panay (Émile), canonnier ;


« Équipage d'une parfaite conscience professionnelle. Chargé, le 21 juin 1941, d'une mission de reconnaissance et d'attaque éventuelle des forces ennemies sur la piste d'Aboukemal à Palmyre, s'est parfaitement acquitté de sa mission, dispersant par son tir une colonne motorisée. »



- et par décret n° 203/N du 12 juillet 1941 du Chef du gouvernement de l'état du Liban, la médaille d'Honneur du Mérite Libanais en argent.



De retour à Istres le Lieutenant Zimmermann continue son entraînement aérien et celui des pilotes de son escadrille jusqu’à sa mort tragique dans la nuit du 6 octobre 1942.


A la suite d’une panne moteur au décollage le Lieutenant Zimmermann accomplit tout son possible pour tenter de ramener son avion sur la piste d’Istres mais ne peut éviter la perte de vitesse et l’écrasement au sol.


Les obsèques du Lieutenant Zimmermann et de ses deux infortunés compagnons d’équipage sont célébrées le 9 octobre 1942.


Le Lieutenant Zimmermann, dit «Zim», était tenu en profonde estime par ses pairs, qui l’admiraient notamment pour ses qualités de pilote et de courage.

Photo SHD/DA



Quelques éléments biographiques



- né le 17 juillet 1901 à Fleury sur Andelle (Eure)

- N° recrutement de la Seine 2234, classe 1923

- entré en service le 31 janvier 1921

- breveté pilote militaire (n° 19218), le 14 octobre 1921 à Istres, son macaron portant le n° ß 16018.

- sergent-chef en 1926

- admis en 1928 dans le corps des sous-officiers de carrière (JO du 9 février 1929 p. 1689)

- adjudant le 1er juillet 1929 (JO du 25 juillet 1929 p. 8365).

- Médaillé Militaire (Journal Officiel du 12 juillet 1931 p. 7572).

-adjudant-chef le 1er janvier 1932 (JO du 13 janvier 1932 p. 375).

- sous-lieutenant le 13 juin 1937

- breveté commandant d’avion (n° D 136) le 1er octobre 1937

- breveté observateur (n° 3911) le 12 avril 1938

- lieutenant le 13 juin 1939 (JO du 13 juin 1939 p. 7481)

- inscrit le 12 décembre 1940 (JO n° 329 du 20 décembre 1940 p.6193) au tableau spécial de la Légion d’honneur.