équipages dans la tourmente

 

On rêv étant p'tit garçon

Comme tout l'monde

Qu'on ira dans l'aviation

Comme tout l'monde

Mais on se fait des illusions

Comme tout l'monde

On ne s'occupe que d'administration

Comme tout l'mon...on...de







Puis quand on est aviateur

Comme tout l'monde

On voudrait être chasseur

Comme tout l'monde

Mais au stage on joue d malheur

Comme tout l'monde

Et l'on échoue parmi les gros porteurs

Comme tout l'mon...on...de








On entre dans l'bombardement

Comme tout l'monde

Pour voler sur Bloch 200

Comme tout l'monde

On s'emmerde chez les All'mands

Comme tout l'monde

Et l'on revient quand on en a le temps

Comme tout l'mon...on...de







On voudrait les bombarder

Comme tout l'monde

On f'rail ça sans sourciller

Comme tout l'monde

Car leur foutre du papier

Comme tout l'monde

C'est leur donner les moyens d se torcher

Comme tout l'mon...on...de

Cette chanson fut improvisée par les officiers du 1er Groupe au cours de la réception à leur popote du colonel Dévé commandant la 31ème Escadre aérienne fin octobre 1939.


Elle reflète particulièrement bien les sentiments des équipages au regard de l’utilité toute relative des missions “tracts”.


Sur le tract attrapé par le nazi aux fesses nues apparaît la phrase “Herr Hitler ihre Zeit ist um” (M. Hitler votre temps est fini), titre du pamphlet largué en quantité sur l’Allemagne, accompagné parfois de projectiles de fortune telles des pierres ramassées sur la piste d’envol...

la chanson de la 31e escadre